home Témoignages & Interviews, Vie de couple Paroles d’une jeune mariée

Paroles d’une jeune mariée

J’appréhendais le mariage, cette univers mystérieux… souvent fantasmé par les femmes, comme un conte de fée mais Al hamdulilah pour ma part, j’étais plutôt terre à terre !

Je ne voulais pas d’un prince, je voulais un roi, non je plaisante = ! Je voulais  simplement un homme, le mien, un qui m’aime, qui fait ceci cela, comme ci comme ça… la liste est longue ! Et puis avec le temps on comprend qu’il faut savoir jongler entre compromis et sacrifices. Il faut être dans l’acceptation de la personne avec laquelle on vit et non pas chercher à la changer. Le mariage ce n’est pas seulement l’union de deux personnes, mais c’est avant tout l’union de deux personnalités, d’habitudes de vie et parfois de cultures différentes ! C’est une sorte d’explosion de saveurs…

Il faut savoir se mélanger, parfois laisser l’autre prendre un peu plus de place dans tel domaine puis savoir aussi s’affirmer. En réalité, le mariage c’est savoir doser, savoir trouver le juste équilibre.

La première année n’est pas forcément la plus facile à vivre… entre doutes et joies, le cœur balance mais il faut savoir se tempérer et ne pas s’emballer trop vite !

Mais malgré toutes ces montagnes russes d’émotions, le mariage c’est beau, intense, vivifiant.  Le mariage fait fuir la solitude, les cœurs s’emmêlent, les rires, les joies et les peines, tout se vit à deux, grâce à Dieu.

Il suffit de savoir savourer les belles choses qu’Allah Azzawajel nous offre, dans des petits détails, il faut aussi s’armer de patience, de miséricorde et d’amour. Il n’existe pas de mariage parfait, ni d’homme ou de femme idéale. Il n’existe pas non plus, à ma connaissance, de notice pour un mariage parfait, mais il y a quelques règles de bases qui peuvent aider :

  • Être mature. (Oui ! on a tendance à oublier que la qualité première requise pour se marier, c’est la maturité de l’esprit)
  • Respecter son partenaire
  • Être complices (jouer, lire, regarder, étudier ensemble). Il faut se trouver un domaine commun
  • S’aimer et savoir le montrer, par des gestes ou des paroles

J’appréhendais le mariage, avec une certaine peur et réticence mais au final il suffit de laisser sa vie entre les mains de Dieu, et y mettre du sien.

Sanaa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *