home Célibattant(e)s, Mouqablablas, Témoignages & Interviews, Vie de couple ABELNI : Prenez ça comme une expérience à vivre !

ABELNI : Prenez ça comme une expérience à vivre !

Voici le Témoignage de Nadia et Sabri. Mariés le 18 mars 2017. Vous remarquerez au passage la longueur du texte qui varie entre l’homme et la femme :).

Pouvez vous vous présenter brièvement ? (âge origine et métier).

ELLE : Je m’appelle Nadia, j’ai 31 ans. Je suis d’origine algérienne et je suis consultante dans un cabinet d’audit.

LUI :  Sabri, 35 ans , algérien, mécanicien aéronautique.

Pourquoi avez vous fait appel à Abelni?

ELLE : De nature réservée, je n’ai jamais été très douée pour discuter avec des personnes que je ne connais pas.  Je comptais sur l’école, le travail ou encore le bouche à oreille pour rencontrer quelqu’un.  Mais ces réseaux là n’ont pas fonctionné pour moi.  De plus, je voulais faire une rencontre qui respecte le plus possible les principes religieux, afin d’y mettre La Baraka, l’approbation d’Allah. Me voyant passer la trentaine, j’ai donc fait passer ma recherche d’un conjoint en premier plan. J’ai fait appel a l’agence ABELNI pour les points suivants: le mode de fonctionnement qui rejoint mes principes, pas de rencontre en tête à tête. Les profils faisaient l’objet d’un contrôle d’identité ainsi que de situation matrimoniale. Il y a donc un premier niveau de sécurité assez rassurant pour quelqu’un de méfiant comme moi. Les rencontres sont physiques donc pas de virtualité déshumanisante. Je n’avais pas à me soucier de la recherche, je n’avais qu’à venir aux rendez-vous. En gros, La philosophie d’Abelni respectait l’image que j’avais de la recherche et la rencontre d’un futur conjoint.

LUI : Pour me chercher une femme.

Combien de rencontres à l’agence avez vous fait avant de tomber sur le bon ?

ELLE : J’ai effectué 3 rencontres. Et le quatrième fut le bon.

LUIJ’ai fais 3 rencontres.

Avez-vous une petite anecdote à nous raconter ?

ELLE : À cette époque, l’émission mariage au premier regard venais d’être diffusé à La tv, ca a été un des sujets de conversation à la fin de la rencontre qui a dévoilé un côté plus spontané de sa personnalité.

LUI : Non, désolé.

Qu’est ce qui vous a plu chez votre (futur) époux(se) ?

ELLE : Sa sincérité (dans la religion, dans sa personnalité), sa bienveillance, sa gentillesse et son dévouement.

LUI : Sa simplicité, son sourire, sa joie de vivre.

Etes vous heureux(se) aujourd’hui ?

ELLE : Hamdoulilah, oui.  On nous répète souvent que la première année est la plus difficile. C’est vrai qu’il y a des haut et des bas, mais ce ne sont que futilité. Une fois la mauvaise humeur passée il faut très vite renouer le dialogue afin de dissipé les malentendus.

LUI : Très heureux hamdoullah.

Que diriez-vous à ceux qui n’osent pas se lancer et s’inscrire à l’agence ?

ELLE : Prenez ça comme une expérience à vivre.  Vous n’avez rien à perdre, et surtout c’est à votre rythme.  C’est un moyen comme un autre de rencontrer quelqu’un, c’est seulement peu conventionnel. Si l’issue est favorable vous repartez avec un conjoint, sinon vous aurez rencontré des personnes qui vous auront permis de savoir ce que vous ne voulez pas. Si vous vous retrouvez dans la philosophie alors faite l’essai.

LUI : Je pense qu’il ne faut pas hésiter. Au début j’ai hésité à 2 fois puis je me suis lancé. J’avais aussi peur du regard des gens si je leur racontai mon histoire. Puis finalement , j’ai fais le pas ….

Le mariage c’est pour quand inshaAllah?

ELLE : C’était le 18 mars dernier. La période des préparatifs peut être décisive, avec la rencontre des parents et leur pression c’est un excellent test pour votre couple. Car on sort de cette bulle ou l’on était que 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *